Les titulaires d’un BTS Biotechnologie en recherche et en production peuvent prétendre à des postes dans des laboratoires de recherche et développement, des industries pharmaceutiques, agroalimentaires, cosmétiques, ou dans le secteur de la santé, où ils appliquent leurs compétences en biotechnologie pour innover et améliorer les produits et les processus. Leur expertise les rend également précieux dans des domaines émergents comme la thérapie génique, la production de biomatériaux ou la biorestauration, ouvrant la voie à des carrières à la pointe de la technologie et de la recherche scientifique.

Objectifs du diplôme

Le titulaire du brevet de technicien supérieur « Biotechnologie en recherche et en production » est un assistant ou un collaborateur d’ingénieurs ou de chercheurs. Il exerce son métier dans deux types de secteurs majeurs des biotechnologies :

  • en recherche fondamentale, clinique ou en recherche-développement, au sein de laboratoires de recherche académique ou en secteur industriel ;
  • en bioproduction de produits à haute valeur ajoutée mettant en œuvre des procédés biotechnologiques de technicité élevée.

Le titulaire du BTS « Biotechnologie en recherche et en production » pourra exercer dans les structures suivantes :

·  des organismes de recherche : des établissements publics à caractère scientifique et technologique, des établissements publics à caractère industriel et commercial ;

·  des universités ou établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel,

·  des grandes entreprises de production pharmaceutique, alimentaire, et cosmétique, des « start-up » ainsi que des petites ou moyennes entreprises qui fabriquent des produits à haute valeur ajoutée ;

·  des laboratoires d’analyses de biologie médicale.

Définition de l’emploi

Le titulaire du brevet de technicien supérieur « Biotechnologie en recherche et en production » a une formation de niveau 5 qui garantit une connaissance des fondements scientifiques et technologiques des procédés de bioproduction et des procédures expérimentales à mettre en œuvre.

Son degré d’autonomie, qui peut dépendre de la taille de l’entreprise ou du laboratoire au sein duquel il évolue, les compétences acquises et leurs savoirs associés, lui permettent d’assurer les missions principales suivantes :

·  gérer les stocks de réactifs et de consommables ;

·  mettre en œuvre la maintenance de premier niveau des équipements et planifier leur utilisation ;

·  mettre en place une démarche d’analyse a priori des risques, incluant la gestion des

déchets ;

·  participer à la conception et à l’adaptation des expérimentations menées au laboratoire ou sur des équipements pilotes ;

·  mettre en œuvre des techniques de bioproduction en respectant les procédures ;

·  mettre en œuvre des méthodes de préparation, d’identification, de purification et d’analyse

·  récupérer et mettre en forme les données brutes ;

·  contribuer à l’exploitation des résultats et des données, soit pour élaborer de nouveaux outils d’analyse, soit à des fins de mise à l’échelle de procédés biotechnologiques utilisables dans l’industrie, notamment en bioproduction ;

·  utiliser les technologies de l’information et de la communication spécifiques ou non aux biotechnologies, en particulier pour la prévision des manipulations, pour l’analyse et le traitement de données ainsi que pour la simulation ;

·  s’adapter aux évolutions des techniques et de la réglementation (assurance qualité, responsabilité sociétale des entreprises) ;

·  faire preuve d’autonomie et être force de proposition au sein d’une équipe ;

·  s’exprimer en anglais, pour comprendre les articles et notices scientifiques et techniques et pour communiquer avec les collaborateurs.

Poursuites d’études envisageables 

Le titulaire du BTS « Biotechnologie en recherche et en production » peut poursuivre ses études, généralement dans le but de se spécialiser dans un domaine pointu des biotechnologies en 3ème année de licence professionnelle.

Le titulaire du BTS « Biotechnologie en recherche et en production » peut également envisager des études plus longues en poursuivant par un parcours LMD en biologie ou en s’orientant vers une école d’ingénieurs :

·  directement sur dossier: ENSTBB (Bordeaux), UTC (Compiègne), ESBS (Strasbourg), écoles du réseau polytech,

·  en passant par une classe agro-véto post BTSA et BTS : Écoles nationales d’ingénieurs agronomes, Écoles nationales vétérinaires.

Taux de réussite
84% en 2023

Poursuite d’études
50%

Entrée dans la vie active
50%

Titulaires d’un Bac général à dominante scientifique, STL : recrutement sur dossier au vu des notes et appréciations obtenues en première et terminale en respectant la procédure Parcoursup.

Titulaire d’un Bac d’une autre série (ST2S ou Pro) ou d’un diplôme étranger équivalent : possibilité d’obtenir le BTS en 3 ans.
Recrutement après un an de validation des acquis et remise à niveau scientifique.

Accès à PARCOURSUP : https://www.parcoursup.fr/

Profil souhaité

  • S’intéresser aux activités expérimentales et aux technologies de la recherche et développement pratiquées en laboratoire de biotechnologies
  • Disposer de compétences dans les disciplines scientifiques et technologiques : biotechnologies, biologie, physique-chimie, mathématiques
  • Disposer de compétences relationnelles permettant de s’inscrire dans un travail en équipe, être capable d’adopter des comportements et des codes professionnels
  • Disposer de capacités d’organisation et d’autonomie
  • S’exprimer correctement à l’écrit et à l’oral en langue française et être capable de s’exprimer en langue anglaise

Coût de la scolarité

2060 € l’année.

Le socle fondamental est constitué de cours et de travaux pratiques faisant appel aux notions de biochimie, de microbiologie, de biologie moléculaire, d’immunologie, et de biologie cellulaire.  Les compétences à acquérir sont regroupées grâce à 4 pôles principaux :

Pôle 1 Gestion opérationnelle du laboratoire

Pôle 2 Expertise technologique pour la recherche au laboratoire de biologie

Pôle 3 Fabrication d’un produit biologique à haute valeur ajoutée par procédé biotechnologique

Pôle 4 Collaboration avec les partenaires professionnels

BTS1BTS2
Enseignements généraux
Culture générale et expression2h2h
Mathématiques2h2h
Sciences Physiques3h2h
Anglais2h2h
Enseignements professionnels
Bloc 1 : Gestion opérationnelle du laboratoire de recherche4h3h
Bloc 2 : Expertise technologique pour la recherche au laboratoire de biologie8h10h
Bloc 3 : Fabrication d’un produit biologique à haute valeur ajoutée par procédé biotechnologique4h4h
Bloc 4 : Collaboration avec les partenaires professionnels5h4,5h
ÉpreuvesDuréeCoeff.
E21-MathématiquesCCF 2 situations d’évaluation1
E22-Physique-chimie2 h1
E11- Culture générale et expression3h1
E12-AnglaisCCF 2 situations d’évaluation1
E3- Gestion opérationnelle du laboratoireCCF 2 situations d’évaluation2
E4-Expertise technologique pour la recherche au laboratoire de biologieCCF 1 situation d’évaluation6
E5-Fabrication d’un produit biologique à haute valeur ajoutée par procédé biotechnologique
3h
3
E6- Collaboration avec les partenaires professionnelsOral2
Epreuves facultatives : EF1 Langue vivante étrangère 2 EF2 Engagement étudiant  Oral Oral  1 1

* Contrôle en cours de formation

Le technicien exerce son activité dans les laboratoires de biologie médicale humaine ou vétérinaire. Les secteurs d’emplois qui lui sont accessibles sont très divers : santé (hôpitaux, laboratoires privés, centres de transfusion,…), recherche (laboratoires universitaires, INSERM, CNRS, Institut Pasteur,…), médecine et recherche vétérinaire, enseignement. Il peut aussi trouver un emploi dans les secteurs de l’agro-alimentaire (contrôle d’hygiène, contrôles laitiers, épuration des eaux,…). Il est qualifié pour occuper des emplois nécessitant une technicité élevée, une polyvalence de base large, une certaine autonomie dans le choix et la réalisation des techniques, une capacité critique contribuant à la validation technique de l’analyse.

Devenir après la formation

Laboratoire hospitalier, laboratoire de recherche, Licence professionnelle, école d’ingénieur, classe préparatoire…

Enquête du 22 septembre au 1 décembre 2023, renseignée par 2 diplômés sur 12 sondés :

Taux de réussite session 202384%
Taux de poursuite d’étude50%
Taux d’insertion professionnelle50%

Taux de réussite
84 % en 2023

Poursuite d’études
50%

Entrée dans la vie active
50%

Stage en entreprise

Deux stages en entreprise sont au programme, pour une durée totale de 16 semaines : L’un en fin de 1ère année de 8 semaines, l’autre courant de la 2ème année, de 8 semaines aussi.

Dernière mise à jour le 12 juin 2024

Retour en haut